Juliette
Minchin

Née en 1992, Juliette Minchin est diplômée de l’École nationale des arts décoratifs en scénographie et des Beaux-Arts de Paris.

Travaillant les matières telles que le bois, la céramique, la cire ou le métal dans une gestuelle proche de la performance, l’artiste joue avec les concepts de disparition et de métamorphose. On se souvient de La Veillée au candélou (2019), présentée aux Beaux-Arts de Paris, sculpture incandescente faite de cire coulante couleur chair sur une structure de métal aux motifs talismaniques, nous invitant véritablement  à une veillée. Tout aussi marquante est l’œuvre Re-fonte (2021), présentée dans le cadre de la FIAC Hors Les Murs à la Monnaie de Paris. Sculpture de métal et de cire lentement modelée,  peau de cire par peau de cire, la pièce a été soumise, même terrassée, par une tempête: d’abord allumée, puis redressée, l’artiste l’a transformé, lui offrant une seconde vie.

Récemment lauréate de « Mondes Nouveaux », projet soutenu par le ministère de la Culture, Juliette Minchin présentera sa première exposition personnelle à l’Abbaye de Beaulieu sur Rouergue à l’automne. Nous lui laissons carte blanche, à son retour d’une résidence à Palerme, pour une exposition dédiée à ses œuvres sur papier. Elle y dévoilera ses dernières expérimentations : dessins cirés à la suie, au graphite et aux pigments ainsi qu’une série inédite de photogrammes, y transposant des concepts de sa pratique en tant que sculptrice, entre effets de transparence et présence indéniablement organique. Son travail est récemment entré dans la collection Moët-Hennessy. 

Elle est représentée par la galerie Anne-Sarah Bénichou (Paris).

Product added to wishlist