1/ Avec Bail Art Leasing vous proposez aux chefs d’entreprises et professions libérales des solutions financières pour faciliter l’acquisition d’œuvres d’art et la constitution de collections. Pourriez-vous nous expliquer en quelques mots ce qu’est le leasing d’œuvres d’art et ses avantages ?
Depuis 2009, Bail Art met à disposition des galeries un service de leasing d'œuvres d'art destiné aux collectionneurs qui souhaitent introduire l'art dans leurs entreprises. Il s'agit d'un financement optimisé des acquisitions d'œuvres qui permet de créer une charge déductible pour l'activité et de lever une option d'achat pour une valeur dite « résiduelle », tout en étalant le paiement sur plusieurs mois ou années. Par conséquent, nous offrons un véritable outil dont les galeries disposent librement pour favoriser leurs ventes et préserver leur trésorerie.

Mathilde Lestiboudois, Drapé en mouvement 52023. Huile sur toile. © Courtesy Dilecta / photo : Nicolas Brasseur.
Mircea Cantor, Villa Medici n°142021Encre de Chine sur papier kraft . © Courtesy Dilecta / photo : Nicolas Brasseur.

2/ L’art dans l’entreprise, quelles vertus ?

Il arrive que l'art entre dans l'entreprise par la volonté d'un dirigeant amateur ou collectionneur d'art qui souhaite partager sa passion avec ses collaborateurs et en imprégner sa société. Dans d'autres circonstances, l'introduction de l'art dans l'espace professionnel peut obéir basiquement à des considérations d'ordre matériel telles que des besoins en aménagement et décoration des locaux ou bien des motivations financières. Cette « fonctionnalité » est vite dépassée par la dynamique insufflée par l'art, qui offre un surcroît de bienfaits d'un autre ordre et, à terme, également tangibles : favoriser le dialogue interne, développer la créativité, enrichir la culture de l'entreprise, fidéliser les jeunes talents, agir en termes d'image ou encore, l'art comme vecteur d'engagements RSE. J'aime citer une parole de l'artiste Samuel Yal, dont le caractère universel s'applique concrètement dans le milieu de l'entreprise : « Quelle que soit la question, l'art peut devenir la réponse. »

Vingt-cinq Poèmes [tiré à part], Tristan Tzara © Courtesy Dilecta / photo : Nicolas Brasseur
Dora Maar, secrets d'atelier © Courtesy Dilecta / photo : Nicolas Brasseur

3/ Selon vous, pourquoi offrir de l’art ? 

Offrir de l'art transcende le simple acte d'offrir. Dès la sortie de l'atelier, l'œuvre a une vie qui lui est propre. Qu'elle soit d'abord présentée dans une galerie, exposée par une institution ou qu'elle rejoigne directement une collection publique ou privée, on se trouve devant un objet qui intègre à la fois un patrimoine particulier et plus largement le patrimoine universel, que toute œuvre d'art enrichit d'une manière ou d'une autre. Aussi, au-delà du plaisir esthétique que l'art procure, la dimension de transmission caractérise pleinement l'acte d'offrir une œuvre : celui qui l'offre transmet une création unique ou originale et son destinataire devient un médiateur qui la transmettra à son tour, après en avoir été provisoirement l'heureux gardien. 

Découvrir la sélection de Clara Pagnussatt

En savoir plus sur « Bail Art »